Une escapade dans les Cinque Terre

Aaaaaah, les Cinque Terre… L’un des lieux les plus touristiques d’Italie pris d’assaut par les voyageurs du monde entier ! Mais malgré tout, cela faisait un moment que je voulais aller visiter cette région par moi même pour me faire mon propre avis. Est-ce si beau que ce que l’on voit sur les réseaux ?

Si vous ne connaissez pas encore les Cinque Terre, sachez que ce nom est dû au fait que le parc recouvre cinq villages qui sont : Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore (du Nord au Sud). Ces derniers ont pour particularité d’être hyper colorés, bordés par la mer Méditerranée et construits dans un paysage montagneux et escarpé. Ils sont protégés par un parc national et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO !

À la fin de cet article vous retrouverez en bonus un sixième village qui vaut vraiment le détour bien qu’il ne fasse pas partie du parc national des Cinque Terre. Rien qu’à voir les photos vous comprendrez que ce serait bien bête de le louper alors qu’il ne se trouve qu’à quelques minutes de route.

Quelques informations utiles

Avant de rentrer dans le détail et la présentation de chaque village, voici quelques informations utiles.

Premièrement, quand partir visiter les Cinque Terre ?

Grâce au climat méditerranéen, avec des hivers doux et des étés chauds et secs, les Cinque Terre peuvent se visiter toute l’année en théorie. Cependant, et comme bien souvent, privilégiez les mi-saisons, que ce soit le printemps ou l’automne. La météo sera agréable et les touristes moins nombreux qu’en plein été. En juillet ou Aout vous risquerez de jouer à touche-touche.

Combien faut-il pour visiter l’ensemble des villages ?

Je vous dirais qu’il faut un minimum de deux jours complets sur place, 3 pour moi étant la durée parfaite pour profiter à la fois des villages et des lieux de baignade sans courir (pour rappel, j’ai rajouté un 6ème village).

Quelle option choisir pour le logement ?

  1. Dormir au sein même du parc et donc dans certains villages. Cela peut être très sympa pour profiter des lieux pleinement, ne pas “perdre de temps” avec le transport mais d’un autre côté, les prix peuvent vite grimper.
  2. Dormir à La Spezia, ce que nous avons fait avec Amélie en septembre 2020, ou à Levanto. Cette option vous permet d’être aux portes des Cinque Terre avec des tarifs bien plus doux.

Enfin, comment se déplacer entre les villages ?

  • Le train. C’est LE moyen de transport idéal pour profiter des Cinque Terre selon moi. Ils sont fréquents et s’arrêtent dans les cinq villages. Vous pouvez le prendre depuis La Spezia notamment (d’où le pourquoi nous avons dormi là-bas) et en 10 minutes à peine vous arriverez au premier village. Il existe un pass illimité à la journée qui coute 16 euros par personne. Sachez cependant que le trajet se fait en grande partie dans des tunnels et n’est donc pas très passionnant.
  • Au printemps et en été, vous avez aussi la possibilité d’opter pour les liaisons maritimes. Depuis La Spezia encore une fois, mais aussi Lerici et Porto Venere.
  • En voiture, mais pour moi, ce n’est vraiment pas optimal, surtout en haute saison. Peu de places pour se garer, parking souvent payants, éloignés du centre des villages et les contraventions tombent très vite si on est mal garé …
  • Enfin, à pied, mais sachez qu’une partie du sentier côtier Via dell’Amore est encore fermée (entre Corniglia et Riomagiore suite à des glissements de terrain). Le reste du sentier est ouvert sur l’année, et clairement, il en vaut la peine ! Les points de vue sont nombreux et surtout sublimes.

Monterosso est le village le plus éloigné de La Spezia. C’est aussi souvent lui qui est boudé par les visiteurs car il ressemble plus à une station balnéaire que les autres villages. Mais n’ayez crainte, après avoir vu la partie plus moderne du village dès la descente du train, il vous suffira d’emprunter un petit tunnel (en direction de Vernazza) pour accéder à la partie ancienne du village.

Le centre historique est hyper charmant avec ses façades aux couleurs chaudes. En montant en haut de la Tour Aurora et du couvent des Capucins, vous aurez alors une superbe vue sur la baie, la mer et le village qui se trouve de l’autre côté de cette petite colline. L’ambiance est totalement différente ici.

Pour moi, ce n’était pas un coup de coeur car son coté urbanisé et étendu ne correspond pas à l’image des villages des Cinque Terre que j’avais. En revanche, j’ai aimé :

  • L’arrivée depuis Vernazza à pied par le sentier. Comptez une heure et demie pour parcourir le sentier côtier de 4 km entre les deux villages, pauses photo comprises. Je vous recommande de le faire le matin et dans le sens Vernazza à Monterosso, la grimpette sera moins raide que dans le sens contraire.
  • Sa plage. C’est clairement son atout comparé aux autres villages vu que c’est le seul à en posséder une ! Ailleurs, vous ne trouverez jamais de banc de sable, mais vous pourrez tout de même profiter de la mer dans de sublimes cadres, croyez-moi.

Et dire que ce village aurait pu totalement disparaître en 2011 suite aux grosses inondations qui ont dévasté la côte. Vernazza a subi la catastrophe de plein fouet mais s’en est aujourd’hui incroyablement bien relevé. Et, à ce jour, il est difficile de s’imaginer l’ampleur des dégâts qui a eu lieu cette année-là.

En effet, ce village est juste sublime et il a la particularité d’être dominé par une grande tour génoise, qui contraste avec les petites maisons qui l’entourent. Aussi, la vue sur le village depuis le bout de la Marina est tout simplement sublime, digne d’une carte postale à ciel ouvert.

Pour profiter de ce village magnifique, rien de mieux que d’arriver tôt. À peine il était 8h du matin que nous étions déjà arrivées avec Amélie, afin de profiter des ruelles encore vides, de la lumière qui perçait doucement, de la douceur matinale simplement.

C’est seulement vers 10h que l’afflux de touristes a réellement commencé alors que nous étions tranquillement en terrasse à prendre notre petit déjeuner. Avant d’entamer la randonnée pour rejoindre Monterosso, nous sommes allées découvrir les restes du Castello de Doria et profiter de la vue sublime qu’il offre sur le village. Il aura fallu débourser quelques euros pour pouvoir gravir la tour, mais ça en valait réellement la peine.

Une fois prêtes, nous avons donc entamé la randonnée en empruntant le sentier Via del l’amour jusqu’à Monterosso.

En voilà un autre unique en son genre puisque le village de Corniglia est le seul qui ne possède ni port, ni plage ! Et, histoire de le rendre encore un peu plus unique, c’est le seul village qui vous demandera de gravir 384 marches pour y accéder (si besoin, une navette existe également).

Corniglia est aussi un des plus petits villages du parc national des Cinque Terres. Et c’est ça qui le différencie tant de ses quatre autres confrères. Plus d’authenticité, de charme et moins de touristes.

Pensez à aller derrière l’église, des petites marches mènent à une place depuis laquelle la vue sur Manarola et sur toute la côte est imprenable. Un belvédère est aussi accessible depuis le bout de l’unique rue de Corniglia.

Surement le village où nous avons le plus ressenti le tourisme. Il faut dire que Manarola a tout pour plaire :

  • le village est extrêmement bien aménagé avec de sublimes points de vue accessibles en quelques minutes de marche à peine,
  • un accès direct à la mer depuis quelques potons, parfait pour les touristes peu ou pas sportifs
  • et il est, comme on dit aujourd’hui, très instagramable.

C’est aussi ici que se trouve le célèbre bar-restaurant le plus branché des Cinque Terre : Nessum Dorma. Beaucoup vous diront que la file d’attente pour y entrer est interminable, mais nous avons eu la chance de n’attendre que quelques minutes à peine pour y déjeuner.

La décoration est plutôt simple avec du mobilier principalement en bois, quelques plantes, et des parasols blancs qui protègent les visiteurs du soleil. Côté menu, on joue également la simplicité avec de nombreuses bruschettas et planches proposées. Les plats sont d’ailleurs préparés avec des produits locaux. Côté boisson, vous retrouverez de nombreux vins du monde entier en plus de vin blanc sec produit dans a région des Cinque Terre. Et puis, le bonus de cet endroit, c’est la vue sublime qu’il offre sur le village.

Avant de quitter ce village, n’oubliez pas de prendre de la hauteur en emprunter le sentier 6p pour rejoindre les vignes. Les points de vue de là-haut sont moins connus et donc bien souvent plus tranquilles !

Riomaggiore qui se traduit par “la rivière majeure” est un village pittoresque que l’on le surnomme “la petite capitale des Cinque Terre”. Ce qui explique peut-être pourquoi il est probablement un des villages les plus touristique du parc.

Il faut l’avouer … il est difficile de ne pas tomber sous son charme ! Des villages des Cinque terres, c’est le plus coloré de tous avec des façades aux couleurs vives. C’était un vrai plaisir de s’y balader et de se perdre entre les ruelles étroites et les petites places.

Comme pour Vernazza, nous sommes arrivées assez tôt pour profiter des lieux en étant quasi-solo. Pour commencer la visite, direction le port, lieux où clairement quelques heures plus tard les touristes s’entasseraient. Le port est très étroit, et les maisons qui le bordent semblaient être empilées les unes sur les autres telles des Lego. Le soleil qui perçait doucement le ciel offrait des couleurs somptueuses.

Une fois les premiers touristes arrivés, nous avons préféré grimper courageusement jusqu’au château par les petites ruelles et les escaliers un peu raides, entre les jardins potagers et les maisons pour découvrir l’autre côté du village et s’éloigner de la foule.

Ce village bonus est accessible non pas en train comme le reste des villages des Cinque Terre, mais grace à un bus depuis la Spezia en à peine 15 minutes ou en bateau avec plusieurs points de départ possibles. Ce serait vraiment dommage de le louper ! Selon moi, Porto Venere est presque plus charmant que certains villages des Cinques Terres (c’est dire!).

Notre visite commence par le joli port de pêche avec en fond les barques et les ravissantes façades colorées. Un décor clairement de carte postale ! On y trouve un certain nombre de bars et restaurants avec des terrasses parfaites pour se poser et savourer la dolce vita ! En face, le canal Le Bocche et les îles de Palmaria, Tino et Tinetto que nous avons découvert le temps d’une escapade en mer.

Une fois de retour sur la terre ferme, nous partons à la découverte des fortifications dominant la mer ainsi que la charmante église de San Pietro perchée sur un promontoire rocheux. La vue est magnifique. On grimpe ensuite jusqu’au château Castello Doria. Encore une fois, on en prend encore plein les yeux avec une vue panoramique sur le golfe de la Spezia, le village avec son autre église, San Lorenzo, plus imposante, et la mer Méditerranée à perte de vue ! 

Pour finir, on a regagné le port en flânant dans les jolies ruelles de Porto Venere. Les façades colorées, le linge qui sèche aux fenêtres, on s’amuse à regarder chaque détail. 

Clairement, Porto Venere c’est un peu le petit oublié de la région, les cinq villages colorés lui volant la vedette, et pourtant, c’est une belle découverte. Porto Venere combine à la fois le coté charmant des villages des Cinque Terres et la qualité d’être épargné du tourisme de masse.

Et voilà !!! La visite de la région des Cinque Terres était plutôt fidèle à ce que je m’imaginais, avec de jolies surprises. Vous l’aurez compris, c’est une destination que je vous recommande chaudement si vous n’êtes pas encore venu.

Alors, à quand votre visite des Cinque Terres ? Et plus globalement quelle est votre destination coup de cœur en Italie ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: