Randonnée – Lac de Lauvitel & Lac de la Muzelle

Le temps d’un weekend d’automne, avec Rudy et Sebastien, nous nous sommes de nouveau motivés à aller se dégourdir les jambes dans le parc national des Ecrins. Cette fois ci, direction deux lacs, celui du Lauvitel puis cela de la Muzelle (avec sa cascade). Ces 2 randonnées incontournables se trouvent pour être plus exacte dans la vallée du Vénéon. 

Nous les avons fait sur deux jours avec une nuit de repos à l’ Alpes d’Huez (du fait que j’avais personnellement un genou en vrac depuis peu et que nous avons voulu limiter les dégats), mais sachez que ces deux lacs peuvent se rejoindre via un chemin de randonnée également. Ce dernier fait environ 7km et se parcoure en un peu moins de 3 heures si vous partez du lac de Lauvitel, avec tout de même, un dénivelé positif d’environ 1000m, contre 400m si vous le fait dans le sens inverse.

Enfin, nous avons réalisé ces randonnées mi octobre. C’était certainement le dernier weekend avant que les premières chutes de neige arrivent et que les sentiers soient complètement gelés (notamment celui pour accéder au Lac de la Muzelle).

Avant de commencer le récit de cette belle balade, voici quelques info :

Distance
6km

Durée moyenne
3 heures

Dénivelé positif
550 m

La randonnée démarre depuis le hameau de la Danchère dans lequel vous trouverez facilement de quoi vous garer. Il vous faudra ensuite traverser le village avant de vous retrouverez face à une intersection qui offre deux possibilités :

  • le Lauvitel par les Selles à gauche,
  • le Lauvitel par la Rousse à droite.

Les deux options sont équivalentes en terme de temps. Avec les garçons, nous avons choisis de prendre à droite, par la Rousse, en sachant qu’on redescendra par l’autre coté pour faire une boucle.

Pendant la montée, vous alternerez entre forêt et passages à découvert (pensez à la crème solaire, surtout si vous faites cette randonnée au printemps/été). Après quelques minutes de marche, vous passerez le panneau qui vous indiquera votre entrée au coeur du Parc National des Ecrins. Attention, les règles sont assez strictes, avec notamment l’interdiction aux chiens.

Sur la fin de la montée, le chemin file de plus en plus en lacets et devient de moins en moins pentu. Le lac se laisse apercevoir doucement et puis là, après quelques pas, vous êtes face à au paysage sublime. Un air de lac canadien. De plus, l’automne étant déjà bien en place depuis quelques temps, l’ensemble des arbres et autres arbustes autour du lac ont commencé à prendre des couleurs jaunes / oranges ce qui rend l’endroit encore plus beau.

Nous optons pour quelques rochers plats pour faire notre pause pique-nique mais sachez que plus bas se trouve la “plage” du Lac Lauvitel où vous pourrez coupler votre pause à une session bronzette ! Sebastien, lui, à profiter de cette plage pour faire quelques ricochets.

Pour le chemin retour, rien de plus simple, il vous suffit de suivre cette fois-ci la Danchère par les Selles. La descente se fait très facilement, sans difficulté particulière.

Cette randonnée, très jolie comme vous l’aurez compris, est plutôt facile et accessible pour tous (y compris les enfants si vous en avez).

J’avais repéré cette randonnée depuis des mois via Instagram et je n’imaginais pas y aller de si tôt. Comme pour le lac de Lauvitel, voici tout d’abord quelques infos sur la randonnée :

Distance
16km

Durée moyenne
5h30 heures

Dénivelé positif
1400 m

Cette randonnée n’est clairement pas aussi simple que celle de la veille. Le dénivelé et la distance sont bien plus importants bien que la montée soit régulière sur quasi tout le parcours. Mais le bon côté est que cette randonnée est bien moins fréquentée que celle pour le lac de Lauvitel.

Le point de départ se situe dans le hameau de l’Alleau et toute la première partie de la randonnée s’effectue dans le creux d’une belle vallée en longeant le torrent de la Pisse. Vous démarrerez dans la forêt où la fraicheur règne en cette période (mi octobre). Vous y verrez de nombreuses cascades, plus ou moins grandes tout au long du parcours. La suite de la montée avant l’arrivée au niveau du torrent se fera cette fois-ci dans le vallon, pensez donc à la crème solaire / casquette si vous faites cette randonnée en haute saison car l’ombre se fait rare ici.

Puis vient le moment de traverser le torrent. Durant la belle saison, vous trouverez ici un pont de bois pour passer d’un coté à l’autre. Pour nous, la surprise fut grande quand nous avons vu ce pont décalé (certainement à l’aide d’un hélicoptère) sur le bas coté, rendant beaucoup plus complexe la traversée du torrent qui avait déjà démarré à geler depuis plusieurs jours.

Clairement, nous n’avions pas envie de faire demi tour ici, après plus de 2 heures de marche et à seulement 45 minutes du lac. Nous avons donc observé les alentours attentivement afin de trouver un endroit où il était “facile” de traverser le torrent à pied directement, sans se mouiller quasiment, mais ou clairement, la concentration était nécessaire pour éviter une chute bête.

La montée au lac se fait à présent via un sentier raide en lacet, qui, mi octobre, comprenait déjà des parties verglacées (merci alors les bonnes chaussures de randonnée, clairement on oublie les baskets pour cette ascension et on prévoit les crampons en cas de montée après les premières chutes de neige). Pour nous aider, des marche en bois ont été installées, facilitant grandement les derniers mètres de dénivelés et nous amenant au milieu de belles pelouses. 

Quelques mètres seulement nous séparent alors du refuge de la Muzelle et de son lac. Mais, l’ascension pour nous ne se finie pas ici. En effet, nous avions repéré un rocher depuis lequel la vue était encore plus belle que celle depuis le refuge. Nous voilà donc embarqués pour monter encore l’équivalent de 100 mètres de dénivelé supplémentaire. Comme vous le verrez ci dessous, cet ultime effort était fructueux.

Après une pause pique nique bien méritée, il était déjà l’heure de redescendre afin de s’assurer de rejoindre le parking avant la tombée de la nuit. Nous avons emprunter le même chemin qu’à l’aller quasi jusqu’au bout.

En effet, au moment de la dernière intersection au milieu de la forêt, nous avons continué tout droit au lieu de prendre à droite sur le chemin de l’aller. Pourquoi ? Quelques centaines de mètres plus loin nous savions que nous allions tomber sur la magnifique cascade de la Muzelle. Nous l’avions surplombée lors de l’ascension plus tôt dans la journée mais nous voici maintenant à ses pieds.

Vous ne pourrez pas la manquer grâce à son petit panneau avec écrit “cascade” dessus. Cette dernière provient du torrent dit de “la Pisse” venant directement du glacier de la Muzelle. Elle mesure plusieurs dizaines de mètres de haut et a un sacré débit ! Oserez-vous vous rapprocher des rochers pour une douche bien vivifiante ?

Après ce rapide arrêt rafraichissant, il ne vous restera plus qu’1.5km à parcourir pour rejoindre le point de départ de cette belle journée.

Pour conclure, on peut dire qu’entre cascades, lac, refuge et col de la Muzelle, ce parcours, bien que difficile, est incroyablement riche en nature et paysages.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s